Si la crise sanitaire a lourdement impacté les enseignements, les dénis du ministre et sa volonté de maintenir les échéances de fin d’année comme si de rien n’était impactent lourdement le climat scolaire, au coeur de la relation pédagogique.
2021.06.17-appel-is