SD 38 - FSU de l’ISERE
à la mémoire des manifestants algériens massacrés le 17 Octobre 1961 à Paris

UNE FLEUR DANS L’ISÈRE

Dimanche 17 OCTOBRE 2010 à 11 h Rassemblement à Grenoble place Edmond Arnaud (quartier Très-Cloîtres)

samedi 9 octobre 2010 par FSU 38

Dimanche 17 OCTOBRE 2010 à 11 h

Rassemblement à Grenoble place Edmond Arnaud (quartier Très-Cloîtres)

Nous défilerons ensuite vers la passerelle St Laurent où nous nous recueillerons et jetterons

UNE FLEUR DANS L’ISÈRE

à la mémoire des manifestants algériens
massacrés le 17 Octobre 1961 à Paris

Le 17 octobre 1961, des dizaines de milliers de travailleurs algériens et leurs familles ont manifesté à Paris pour le droit à l’indépendance de l’Algérie, pour leur droit à l’égalité et à la dignité, contre le couvre-feu raciste qui leur était imposé.

Ce jour-là et les jours suivants, plusieurs centaines d’entre eux furent massacrés, jetés dans la Seine ou gravement blessés par des policiers déchaînés sous les ordres du préfet de Paris Maurice Papon (il fut condamné en 1998 pour complicité de crime contre l’humanité pour des actes commis entre 1942 et 1944).

Nous devons maintenir cette mémoire vivante pour éclairer notre présent. Car le combat est loin d’être fini...

Des cérémonies en hommage aux activistes de l’OAS sont célébrées avec le soutien du plus haut niveau de l’État. Cet été, le discours dit « de Grenoble » du président de la République a stigmatisé les étrangers, semé le soupçon sur les Français d’origine étrangère, procédé à des expulsions massives de Roms.

Tout cela réveille d’étranges échos qu’on pensait éteints. Tout cela est lourd de dangers pour la démocratie.

Il est nécessaire de combattre avec une grande détermination ceux qui soufflent sur les braises du sentiment colonial, de la xénophobie, du racisme. Dans l’intérêt des peuples français et algérien, il est temps que le gouvernement français reconnaisse les crimes commis pendant la colonisation.

Manifestons pour :
- exiger de l’État français de reconnaître officiellement sa responsabilité dans les massacres liés à la colonisation ;
- réclamer l’ouverture des archives de la Guerre d’Algérie et de la colonisation aux chercheurs français et étrangers, sans restrictions ni exclusives ;
- protester contre les complaisances vis à vis de l’OAS et des nostalgiques de l’ordre colonial ;
- demander la suppression du ministère de l’immigration et de l’identité nationale ;
- affirmer le droit des migrants à vivre en France dans la dignité et sans subir de discriminations ;
- refuser les discours xénophobes, racistes, colonialistes.

Appel soutenu par Algérie au Cœur Isère, Amal, CIIP, Collectif de soutien aux réfugiés algériens, Comité Traite négrière / esclavage, Coordination iséroise de soutien aux sans papiers, ODTI, LDH Grenoble, Ligue pour la Défense des Droits de l’Homme en Iran, Mouvement de la Paix-Isère, MRAP, Ras l’front Voiron , Survie Isère, FSU 38, Union Départementale CGT 38, Union Syndicale Solidaires Isère, ADES, Les Alternatifs Isère, Gauche Unitaire, GO Citoyenneté, Lutte Ouvrière, MRC-38, NPA-38, PAG38, Fédération de l’Isère du PCF, PCOF, Parti de Gauche Isère, PRCF&JRCF, Fédération du PS Isère, MJS Isère, Parti des Indigènes de la République, Europe Ecologie- Les Verts de l’Isère


17 Octobre 2010, appel Isère

RSS fr | Contact | Plan du site | Espace privé | Spip 3.1.3 + Alternatives RSSDossiers RSSArchives années antérieures RSS2010