SD 38 - FSU de l’ISERE

Sans-papiers de Lille, 72 jours de grève de la faim... AU 73éme JOUR LES SANS PAPIERS SUSPENDENT LA GREVE DE LA FAIM !

dimanche 13 janvier 2013 par FSU 38

Après lecture de trois documents datés du 11 janvier 2013
- le communiqué ‘le préfet propose une sortie de crise’,
- ‘Information sur le conflit des sans papiers de Lille après le nouveau communiqué de la préfecture de nos partenaires de la Ldh’
- et ‘communiqué de presse du 12 janvier 2013, Emmaüs, CCFD-Terre solidaire, Cimade, Secours Catholique’

les sans papiers grévistes de la faim ont décidé de suspendre leur mouvement de refus de s’alimenter.

Ces documents font état d’engagement du préfet :
- « d’un examen bienveillant qui se définit comme la prise en compte de toutes les réalités personnelles du demandeur… En effet aucune décision d’admission au séjour ne peut intervenir, conformément à la règle du cas par cas acceptée par tous, sans un minimum de dossier… » (communiqué du préfet du 11/01/13).
- « dès lors que les dossiers auront été déposés, un calendrier échelonné des examens et des réponses individuelles sera établi, en liaison avec les associations » (idem).

Le communiqué des associations (Emmaüs, CCFD-Terre solidaire, Cimade, Secours Catholique) de la codrese mandatée par le préfet pour sa proposition de « sortie de crise » précise que celles-ci « Elles estiment intéressantes les dernières propositions du préfet consistant à délivrer un récépissé de séjour aux personnes grévistes. Ce délai de séjour provisoire permettrait ainsi à ces personnes de reprendre une alimentation, de se rétablir, de recevoir les soins et le suivi médical dont elles ont besoin. Il leur permettrait aussi de voir leur situation administrative examinée avec humanité par la préfecture, dans des conditions de sérénité et avec le temps nécessaire à une étude attentive de tous les éléments à faire prévaloir » (12/01/13).

Enfin comme n’a cessé de le demander le CSP59, après 70 jours le préfet prend en compte la grève de la faim à travers les expressions « calendrier échelonné, bienveillant, minimum de dossier » et « examiner avec humanité » par le biais des associations de la codrese qu’elle a chargé de la « sortie de crise ».

Les sans papiers dont 4 sont hospitalisés depuis plusieurs jours ont décidé de suspendre leur grève de la faim en considérant que les autres engagements préfectoraux annoncés publiquement par communiqués sont acquis :
- le principe du droit de la défense argumentée des dossiers tous les mois au CSP59, ce que dit d’ailleurs la circulaire du 28 novembre 2012 et qui rappelons le est à l’origine de cette grève de la faim ;
- la révision du règlement intérieur de la codrese dans le sens de prendre compte les éléments nouveaux permettant aux sans papiers de faire prévaloir son droit à la régularisation et la motivation argumentée des décisions de régularisation ou des refus ;
- le traitement égal pour le Collectif Afrique (CA) d’être membre de la codrese au même titre que toutes les associations qui y sont déjà.

Dans ces conditions les sans papiers grévistes de la faim et non grévistes du CSP59 considèrent que la volonté affichée du préfet de contourner les CSP59 pour sa proposition de « sortie de crise » est dans l’urgence de l’état de santé dégradée des grévistes secondaire.

Que les associations de la codrese - Emmaüs, CCFD-Terre solidaire, Cimade, Secours Catholique – aient loyalement assumé par une déclaration publique une « garantie » ne serait-ce que « morale » des engagements préfectoraux est à saluer parce qu’ayant permis de lever les doutes vis-à-vis du préfet des sans papiers grévistes.

Que nos partenaires associatifs – Ldh, Mrap – soient parties prenantes et témoins des engagements préfectoraux lors des audiences préfectorales des 6, 19, 24 décembre et 9 janvier est important pour que la parole de l’Etat soit respectée.

Le CSP59 salue et félicite l’ensemble des sans papiers, des soutiens, des militants qui se sont mobilisés pour briser la dictature de l’omerta imposée par le sarkozisme de gauche par les occupations de la Nonciature du Vatican, du siège du PS rue Solférino, des occupations des sièges du PS, des Eglises, des rassemblements et manifestations à travers le pays, etc.

Le CSP59 appelle à poursuivre la montée en puissance des actions de protestations pour montrer que la circulaire du 28 novembre 2012 est insuffisant pour réparer les dégâts causés par 5 ans de sarkozisme qui a libéré la parole xénophobe et raciste au sommet de l’Etat (Guéant, Hortefeux, Coppé, etc.) et a montré que pour des raisons électoralistes la droite républicaine pouvait tomber dans le piège de l’imitation du discours lepéniste et que le sarkozisme de gauche est aussi une réel danger.

La grève de la faim est suspendue, la lutte continue jusqu’à la victoire !

Le CSP59 précise que ce lundi 14 janvier :
- les sans papiers grévistes de la faim seront envoyés à l’hôpital pour y obtenir un protocole de réalimentation et de soins selon leur situation médicale personnelle ; nous demandons au CHR et à la préfecture de faciliter cet envoi.
- rendez vous à partir de 15h au parvis pour démonter la tente et nettoyer la place ;
- demande à la Mairie d’envoyer une benne afin que le parvis de l’église soit débarrassé ;
- rappel que nous avons demandé un parrainage qui fera l’objet d’un courrier particulier.

Grand Merci et bravo à la solidarité et à la fraternité militante qui font que l’on ne doit pas désespérer en ces temps de crise et de menace fascisante. La solidarité et la lutte vaincront !

Affiche Mfmpap

Faut-il mourir pour avoir des papiers ?

Les grévistes de Lille ne peuvent plus attendre.

C’est désormais une question de vie ou de mort pour les sans-papiers grévistes de la faim à Lille.

La préfecture de Lille et le ministre de l’intérieur ont attendu plus de deux mois pour reconnaître la situation des grévistes de la faim. Deux jours de plus pour accéder aux revendications des sans-papiers de Lille seraient deux jours de trop.

Alors que depuis une semaine les actions et mobilisations de soutien ont commencé à se multiplier sur tout le territoire, nous appelons à faire passer la mobilisation à un stade supérieur :
- Comme nous l’avons fait depuis une semaine nous appelons à nous rassembler tous les soirs à 18H00 devant le siège du PS à Paris (Métro Solferino) jusqu’à la régularisation des sans-papiers de Lille
- Nous appelons tous les collectifs de sans-papiers de France et tous leurs soutiens à organiser des actions en direction du PS, des préfectures et du gouvernement lundi, mardi et mercredi prochains.
- Dans ce cadre nous appelons à organiser dans la journée de mardi des rassemblements, même symboliques, devant toutes les préfectures de France, de Guyane, de Guadeloupe, de Martinique, de la Réunion, de Mayotte, de Kanaky…
- Nous appelons à se joindre à la manifestation appelée par le Ministère de la régularisation de tous les sans-papiers à Paris vendredi 18 janvier à 14H30 à République.

Mouvement « Faut-il mourir pour avoir des papiers » :

CSP59, CSP17ème-Saint Just, CSP95, CSP75, CSP92, CSP93, CTSP Vitry, Collectif 37 des Travailleurs Sans Papiers, 9ème Collectif, Droits Devant !, Ministère de la Régularisation de Tous les Sans-Papiers, Forum Gardois des Migrants, Association Chrétiens-Migrants 37

Collectif de vigilance Paris 12 pour les droits des étrangers-RESF, Collectif Drôme-Ardèche de Solidarité avec les sans-papiers et les sans droits, Comité de soutien au Collectif TSP 37, Comité de soutien marseillais aux grévistes sans papiers Lillois, Coordination Rhône-Alpes de soutien aux sans papiers

Assemblée Citoyenne des Originaires de Turquie (ACORT), Association des Marocains en France (AMF), Association Démocratique de Tunisiens en France, Association des Travailleurs Maghrébins de France (ATMF), ATMF (Association des Travailleurs Maghrébins de France) 67, Fédération des Travailleurs Africains en France (FETAF), Fédération Tunisienne pour une Citoyenneté des deux Rives (FTCR), Front Uni des Immigrations et Quartiers Populaires (FUIQP), Roms réseaux Romeurope (ASEFRR), Union des Travailleurs Immigres Tunisiens (UTIT), UNI*T (Union pour la Tunisie)

Association de solidarité en Essonne aux familles Roumaines, Fédération des Associations de Solidarité avec les Travailleurs Immigrés (FASTI), La Marmite aux Idées (Calais), Les Amoureux au ban public

Association ALTER EGAUX (Laval), Brigade Anti-Negrophobie, Coordination contre le Racisme et l’Islamophobie (CRI), Le Collectif « D’ailleurs nous sommes d’ici » 67, Les Indivisibles, Mouvement contre le Racisme et pour l’Amitié entre les Peuples (MRAP), MRAP Strasbourg

Ras l’Front Isère, Sortir du Colonialisme (SDC)

Attac 69, Attac Strasbourg, Centre d’Information Inter-Peuples (Grenoble), Collectif de Musulmans de France (CMF), Fédération Droit Au Logement (DAL), Femmes plurielles, LDH-Rhône, Union Juive Française pour la Paix (UJFP), Union Juive Française pour la Paix (UJFP) 69

Fédération des Syndicats SUD Étudiant, Fédération SUD Éducation, Fédération Syndicale Étudiante (FSE), FSU 59/62, FSU 67, l’Union syndicale Solidaires

Alternative Libertaire, Émergence, Fédération du Nord du Mouvement des Jeunes Communistes, Fédération pour une Alternative Sociale et Écologique (FASE), Force Citoyenne Populaire (FCP), Gauche Anticapitaliste (GA), Gauche Anticapitaliste (GA) 67, Gauche Unitaire/ Front Gauche 69, JCML69, Les Alternatifs, OCML Voie-Prolétarienne/ Journal Partisan, Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA), Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA) 67, Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA) 69, Parti des Indigènes de la République (PIR), Parti Communiste Français 67


RSS fr | Contact | Plan du site | Espace privé | Spip 3.1.4 + Alternatives RSSActualité 38