SD 38 - FSU de l’ISERE

Pour les un an de la circulaire Valls, à l’heure où notre ministre annonce d’autres restrictions du droit d’asile à venir.

Bazar politique place Saint Bruno, dimanche 1/12, 10h, à l’initiative de militants et d’associations en colère

dimanche 1er décembre 2013 par FSU 38

Nous dénonçons l’hypocrisie du gouvernement PS qui utilise le blason de la gauche pour habiller un projet d’exclusion et protéger les privilèges d’une Europe forteresse. Comment ? En construisant de toute pièce l’image d’un étranger qui menace, en taisant les responsabilités des pays du nord dans ce qui pousse des individus à quitter leur pays, leur familles...

Nous nous insurgeons contre l’empilement de lois et des pratiques politiques toujours plus injustes : gesticulations qui enferment, repoussent, expulsent, exploitent, contrôlent les migrants. Dans ce millefeuille, la circulaire Valls ne fait que renforcer le jeu cynique des institutions qui se renvoient la balle ; au milieu, de vrais gens en souffrance, sans toit ni droits pour les protéger. Dernier épisode : Valls annonce qu’il faut restreindre encore le droit d’asile...

Nous nous révoltons contre les conséquences désastreuses de ces politiques xénophobes
- L’état supprime 500 places d’hébergement en Isère en 2013.
- Le conseil général de l’Isère n’accueille plus que 40 familles contre 120 en 2012.
- Dans les centres d’hébergement, les conditions d’accueil se dégradent, les gens sont entassés, maltraités, contrôlés. L’institution collabore, dénonce...
- Toujours plus de refus d’autorisation de travail sur les titres de séjour.
- Toujours plus d’expulsions
- Toujours plus d’humiliations
- Toujours plus de gens à la rue.
- Toujours moins de titres de séjour.

Et pour cacher l’inacceptable :
- Les assignations à résidences pleuvent tout comme les Obligations à Quitter le Territoire (OQTF). Les centres d’hébergement deviennent des centres de rétention à la merci de la police qui vient à tout moment reconduire les familles à la frontière.

Au programme :
- 9h, préparation des brigades d’un porteur de parole avant de partir à la rencontre des passants. Le but de ce dispositif est de susciter des discussions politiques à 2 ou 3 dans des espaces publics autour de la question des frontières, et des lois qui l’incarne.
- 10h, accueil, discussions... dans notre salon de plein air (des infos, des boissons chaudes, de quoi se réchauffer le cœur et les neurones) Des bandes son seront diffusées dans une cabane improvisée, pour nous raconter les parcours, les épreuves, les injustices vécues...
- 11h, prise de parole/conférence de presse.
- 12h, criée publique de la Cie Les Fées Rosses. Pizzas à volonté (et à prix libre). Le tout, en musique, avec nos camarades de la Chorale des Barricades et la Combatucada.


RSS fr | Contact | Plan du site | Espace privé | Spip 3.1.4 + Alternatives RSSActualité 38