SD 38 - FSU de l’ISERE
FSU, FO FNEC-FP, SUD éducation, CGT éduc’action (Isère)

LUTTONS POUR L’AVENIR DE NOS ENFANTS

vendredi 31 janvier 2020 par FSU 38

Les réformes Blanquer du lycée général et du BAC : pourquoi, nous professeur·es ne les approuvons pas et sommes en grève contre la réforme des retraites

Un lycée qui laisserait davantage le temps de choisir ? FAUX
Les choix de spécialités effectués à l’issue de la classe de 2nde seront déterminants pour l’avenir de vos enfants et vont limiter leur choix d’étude dans le Supérieur. Et ce
sont les calculs informatiques de Parcoursup qui induiront les choix de leurs études.

Un lycée qui induirait une liberté de choix ? FAUX
Du fait des choix budgétaires de ce gouvernement, il est impossible de proposer dans chaque établissement toutes les combinaisons de spécialités, car toutes les spécialités n’y sont pas enseignées.

Un lycée qui proposera de bonnes conditions d’apprentissage ? FAUX
Avec la mise en place du contrôle continu, vos enfants vont passer leur temps à être évalué. es (au total plus de 20 évaluations pour le Bac en 1ère et Tle). Cette pression permanente ne peut garantir la sérénité nécessaire pour étudier. C’est du vécu, en ce moment même avec le passage des « E3C » ou Contrôle Continu en classe de 1ère dans des conditions hallucinantes d’impréparation.
En outre, la réforme du lycée aura des conséquences concrètes catastrophiques sur les conditions d’apprentissage à la rentrée 2020 : perte d’heures interdisant les dédoublements, notamment en langues et en sciences, classes et groupes de spécialité à 35 élèves minimum, programmes très ambitieux et et inadaptés.

Un lycée qui garantira un même bac pour toutes et tous ? FAUX
40% des notes du BAC seront délivrées lors de contrôles continus par des enseignant.es des établissements, sans droit à l’anonymat, alors que jusqu’à présent le BAC était un diplôme national organisé sous forme d’épreuves ponctuelles et anonymes validé par les branches professionnelles du secteur privé, une garantie de reconnaissance des qualifications des salarié.es sur l’ensemble du territoire national.
L’avenir de vos enfants est aussi menacé par la réforme des retraites qui prépare la casse du meilleur système au monde pour les salariés : ce sont les jeunes nés après 2003 qui seront les premiers à vraiment subir la retraite par points que veut imposer le gouvernement actuel, avec pour conséquences : l’allongement de la durée de
travail, la baisse des pensions, le renforcement des fonds de pension privés.

Partout nationalement des professeurs sont en lutte et en grève contre le projet de réforme des retraites par points. Ils refusent les E3C et demandent le retour à un BAC National, avec épreuves ponctuelles et anonymes qui garantissent l’égalité des candidats. Ils demandent l’abrogation des réformes de la maternelle à l’université.


Janvier 2020, tract aux parents (Isère)

RSS fr | Contact | Plan du site | Espace privé | Spip 3.1.4 + Alternatives RSSActualité 38