SD 38 - FSU de l’ISERE
CGT, CFDT, CFE-CGC, CFTC, FO, FSU, UNSA de l’Isère

LE 23 SEPTEMBRE, MOBILISÉS PAR MILLIONS, ON PEUT GAGNER !

MANIFESTATIONS, 10h : cours Jean Jaurès à GRENOBLE, parking Diederich à BOURGOIN, gare Sncf à LA TOUR DU PIN, place de la République à ROUSILLON ; 14h30 : champ de Mars à VIENNE

vendredi 10 septembre 2010 par FSU 38

CGT, CFDT, CFE-CGC, CFTC, FO, FSU, UNSA de l’Isère

La colère et la détermination massivement exprimés le 7 septembre avec plus de 80 000 manifestants en Isère, entre 2,5 et 3 millions au niveau national, ont obligé Sarkozy à faire des annonces dès le 8 au matin à l’issue du conseil des ministres.

Ces annonces ne répondent en rien aux exigences avancées par les organisations syndicales. C’est même une provocation supplémentaire avec la poursuite de la confusion entre pénibilité et invalidité ! Un salarié doit pouvoir partir en retraite en bonne santé pour y vivre le plus longtemps et le plus dignement possible !

Nous jugeons :
- INACCEPTABLE de faire travailler plus longtemps les salariés, car c’est accroître le chômage, chez les jeunes en particulier !
- INACCEPTABLE de poursuivre le décrochement entre évolution du niveau des pensions et celui des salaires !
- INACCEPTABLE de ne pas revenir sur le calcul de la pension à partir du salaire annuel moyen des 25 meilleures années dans le privé !
- INACCEPTABLE d’augmenter le nombre d’années nécessaires pour parvenir à une carrière complète au moment de la liquidation de la pension, car c’est assurément vouloir abaisser leur niveau !
- INACCEPTABLE de vouloir repousser à 67 ans l’âge auquel aucune décote ne serait appliquée, car les plus précarisés, 30% des femmes notamment, sont déjà contraintes aujourd’hui de partir à 65 ans !

Le gouvernement cherche uniquement à faire des économies sur les pensions versées sans que l’équilibre des comptes des caisses de retraites ne soit atteint et sans réponse aux vraies questions !

D’autres choix doivent être imposés en matière de politique économique, des choix favorables au développement de l’emploi, industriel ou public, favorables à une relance du pouvoir d’achat pour tous, jeunes, salariés, privés d’emploi, retraités, familles, toutes et tous durement touchés par la soif des actionnaires et des financiers.

Aujourd’hui, le montant annuel des pensions versées correspond à celui des dividendes encaissés par les actionnaires, soit 250 milliards d’euros !

N’est-ce pas de ce côté-là qu’il faut aller chercher les nouvelles sources de financement, estimées à 30 milliards, tous régimes confondus ?

MANIFESTATIONS GÉANTES JEUDI 23 SEPTEMBRE 2010

10h :
- cours Jean Jaurès à GRENOBLE,
- parking Diederich à BOURGOIN,
- gare Sncf à LA TOUR DU PIN,
- place de la République à ROUSILLON

14h30 : champ de Mars à VIENNE

Le sort fait à ce projet de loi que 70% des français rejettent, va dépendre de la mobilisation. Que ce soit un retrait, une réécriture totale, un report … il appartient au gouvernement d’y répondre.

OUI, NOUS POUVONS GAGNER une réforme d’avenir pour le financement de nos régimes de retraites par répartition, une réforme d’avenir pour l’emploi, pour les services publics, une réforme d’avenir pour les salaires !

ALLONS-Y AVEC TOUTE LA DÉTERMINATION DONT NOUS AVONS DÉJÀ FAIT PREUVE LE 7 SEPTEMBRE !

Nota : Solidaires, non signataire de cet appel en Isère, appelle à participer à la journée de grève et de manifestation du 23 septembre


23/09/2010 Appel Isère

RSS fr | Contact | Plan du site | Espace privé | Spip 3.1.4 + Alternatives RSSDossiers RSSArchives années antérieures RSS2010