SD 38 - FSU de l’ISERE
À l’appel de l’Association France Palestine Solidarité (AFPS) et du Collectif isérois pour la Palestine :

GAZA On ne t’oublie pas !

On l’affirme vendredi 3 juillet 2015 de la Place Notre Dame à Grenoble à partir de 18 h à la passerelle Saint Laurent à partir de 19 h

vendredi 3 juillet 2015 par FSU 38

Ensemble, nous le disons haut et fort !

Été 2014, il y a juste un an, une attaque israélienne de grande ampleur frappait la bande de Gaza assiégée, la troisième en 7 ans.
- 51 jours de guerre israélienne intense contre la population de Gaza et la résistance qui ne cède pas.
- Le 21 août, le cessez-le-feu laisse espérer un léger allègement du blocus qui étrangle Gaza depuis 8 longues années.
- Et en octobre, la conférence des donateurs, au Caire, voit fleurir les promesses d’aide à la reconstruction sans remise en cause des responsabilités écrasantes d’Israël.

- 2 200 morts, 11 000 blessés,
- Des milliers d’orphelins, de handicapés.
- 100 000 habitations détruites,
- Des milliers de familles sans abris.
- Un territoire - tout petit : 360 km² pour 1 800 000 habitants - en ruines, les infrastructures indispensables détruites.
- Une situation sanitaire et humanitaire insoutenable.
- Les donateurs n’ont pratiquement rien donné,
- Le blocus est hermétique, y compris au sud, où l’Egypte du général Sissi a fermé Rafah.
- La reconstruction n’est qu’un vague espoir tandis que les pêcheurs sont régulièrement visés par les tirs de la marine israélienne, comme les paysans le sont
par les chars israéliens qui patrouillent à l’est.
- Alors que l’eau potable et les médicaments manquent, les Palestiniens de Gaza restent enfermés et leur économie est ruinée par le blocus et les destructions.

Sans levée du blocus, pas de solution possible !
Aucun préalable à la levée du blocus de Gaza n’est acceptable !
C’est ce blocus illégal [1] et inhumain qui amène les Gazaouis à résister !

Il est urgent que les cris d’alarme des représentants des Nations unies à Gaza et des ONG internationales trouvent un écho auprès de nos gouvernements. Si une autre attaque criminelle venait à frapper Gaza, la responsabilité serait aussi celle de la « communauté internationale ».

GAZA
- une prison à ciel ouvert unique au monde
- une situation humanitaire inacceptable
- la communauté internationale complice

Alors nous disons, ça suffit !
- Fin de l’impunité octroyée à Israël !
- Levée immédiate du blocus illégal* et inhumain de Gaza, sans condition, et liberté de circulation avec le reste de la Palestine !
- Sanctions contre Israël jusqu’au respect du droit international !

On l’affirme vendredi 3 juillet 2015
de la Place Notre Dame à Grenoble à partir de 18 h
à la passerelle Saint Laurent à partir de 19 h

À l’appel de l’Association France Palestine Solidarité (AFPS) et du Collectif isérois pour la Palestine : ADAFL, CJP, CCFD Terre Solidaire, CIIP, Iran Solidarité, les Alternatifs, Les Femmes en Noir, EELV, LDDH en Iran, LIFPL, Mouvement de la Paix, Maroc Solidarité Citoyennes, Nil Isère, UJFP, NPA, Secours Catholique Caritas France, SGAP
Avec le soutien de : Les Amis d’Ain El Heloué, APEF, ATTAC 38, UD CGT, Ensemble !, Femmes Égalité, FSU, MJCF, PCF, PAG 38, PRCF, Solidaires étudiant-e-s

[1Le blocus de Gaza est illégal car en vertu du droit international aucune puissance n’est autorisée à imposer une punition collective à une population quelles qu’en soient les raisons.


GAZA, 3 juillet 2015, flyer
GAZA, 3 juillet 2015, tract

RSS fr | Contact | Plan du site | Espace privé | Spip 3.1.4 + Alternatives RSSActualité 38