SD 38 - FSU de l’ISERE
CGT, FO, UNSA, FSU, Solidaires, CFE-CGC, CNT, UNEF, UEG, UNL, Gilets Jaunes. Isère

EN GREVE JUSQU’À LA VICTOIRE !

Jeudi 16 janvier 2020, en grève, manif à 14h à la gare de Grenoble, puis à 17h marche aux flambeaux place Félix Poulat

jeudi 16 janvier 2020 par FSU 38

Les 9, 10 et 11 janvier, les mobilisations auront été d’une grande force, avec un caractère interprofessionnel et transgénérationnel marqué. Ces journées marquent une étape importante dans la mobilisation par la grève lancée depuis le 5 décembre.
Cela montre la détermination et le refus de ce projet absurde de régime unique de retraites par points par une majorité de la population, malgré toutes les tentatives et manipulations du gouvernement.

Suite aux annonces de samedi, non seulement l’âge pivot n’est pas retiré mais en plus le Premier ministre confirme sa détermination à reculer l’âge de départ à la retraite en refusant toute augmentation de cotisation sociale.

Les organisations syndicales CFE-CGC, CGT, FO, FSU, Solidaires, UNEF, CNT, exigent le maintien du système de retraite existant par répartition solidaire et intergénérationnelle et par annuité. Elles portent en commun des propositions pour améliorer les droits de toutes et de tous. Pour ce faire, il faut augmenter les financements assis sur les cotisations sociales et les richesses produites par le travail.
Contrairement aux annonces gouvernementales, les femmes ne sont pas gagnantes ! Concernant les carrières heurtées, les temps partiels qui sont majoritairement tenus par des femmes, ce projet de comptabilisation par point, prendra en compte toute la carrière, et donc baissera le niveau des pensions des femmes et celles de tou.t.e.s les personnes précaires.

Le but est d’obtenir le retrait de ce projet et l’ouverture de véritables négociations sur l’emploi, les salaires, la fin de la précarité notamment étudiante, les cotisations et l’amélioration du droit à la retraite dans le cadre du système et des régimes existants.
C’est pourquoi nos organisations appellent à continuer et amplifier encore la mobilisation.

Elles appellent à organiser des actions de grève, de convergences interprofessionnelles en rejoignant massivement par la grève le mouvement le 14 janvier. À Grenoble l’Assemblée Générale Interprofessionnelle aura lieu mardi 14 janvier à 16h30 à La Bourse du Travail à Grenoble.

Journée de grève et de manifestation jeudi 16 janvier
Manif à 14h à la gare de Grenoble
Puis un départ de marche aux flambeaux à 17h place Félix Poulat

Le gouvernement prétend que les femmes sont gagnantes avec la retraite à point, alors que nous serons les premières impactées !
Toutes les femmes sont invité.e.s à rejoindre le cortège en tête de manifestation derrière la banderole intersyndicale.

SYSTÈME A POINTS : LES FEMMES GRANDES PERDANTES

Parce que nous sommes des femmes, nos retraites sont déjà de 42% inférieures à celles des hommes. Avec la réforme les inégalités vont s’aggraver :
- Le calcul des points sur l’ensemble de la carrière et non plus les 25 meilleures années dans le privé ou les 6 derniers mois dans le public va accentuer L’IMPACT DES TEMPS PARTIELS ET DES INTERRUPTIONS DE CARRIÈRE
- La compensation de l’impact des enfants :
- Les trimestres attribués pour chaque enfant sont supprimés : A AGE DE DÉPART ÉGAL, IL Y AURA DONC UNE BAISSE DES PENSIONS
- La majoration de 10% à partir du 3e enfant est supprimée pour être remplacés par une majoration de 5% par enfant à attribuer au père ou à la mère. Il est à craindre que le choix se porte sur les pensions des hommes qui sont plus importantes, LES FEMMES SE RETROUVANT DOUBLEMENT PÉNALISÉES EN CAS DE SÉPARATION
- L’intégration des primes dans le calcul des pensions des fonctionnaires va ACCENTUER LES INÉGALITÉS car les femmes touchent souvent moins de primes que les hommes
- Les PENSIONS DE REVERSIONS (pourcentage de la retraire de l’époux.se décédé.e) perçues à 90% par des femmes : l’âge d’ouverture de ce droit sera reculé de 7 ans, elle est supprimée pour les personnes divorcées ou remariées, elle n’est pas étendue aux personnes pacsées et souvent, le nouveau mode de calcul va entrainer une baisse de la pension de réversion.

Parce que nous serons encore plus touchées par les conséquences de la réforme des retraites, nous appelons toutes les femmes, à être à la pointe de la mobilisation.

Nous voulons :
- Le retrait du projet de loi sur les retraites
- Un départ à la retraite à 60 ANS POUR TOU.TE.S ET A 55 ANS POUR LES MÉTIERS PÉNIBLES
- Le MAINTIEN DES DROITS FAMILIAUX tant que l’égalité des salaires et la prise en charge des enfants n’est pas réalisée, la majoration des retraites des femmes permettant de compenser les inégalités de salaires constatées
- L’EGALITE PROFESSIONNELLE entre femmes et hommes : salaires, carrière, formation…
- LE DROIT POUR TOU.TE.S LES ÉTRANGÈRES qui ont cotisé de rester en France pour bénéficier de leur retraite.
- Le développement des équipements de la PETITE ENFANCE
- La mise en place d’un CONGE PARENTAL partagé, décemment rémunéré et qui ne coupe pas de l’emploi
- La sur-cotisation patronales sur tous les temps partiels


RSS fr | Contact | Plan du site | Espace privé | Spip 3.1.4 + Alternatives RSSActualité 38